Les Français mangent mieux qu’il y a 10 ans



fruitslegumesEn soit, c’est plutôt une bonne nouvelle. Les français mangent mieux qu’il y a 10 ans. Telles sont les conclusions de la grande enquête INCA 2 dont les résultats ont publiés avant l’été.  La précédente enquête (INCA 1) avait été réalisée en 1999. En comparant les résultats on peut dire que la situation nutritionnelle des Français s’est nettement améliorée. Les Français font davantage attention même s’il reste encore beaucoup à faire. Commençons par ce qui va bien : les Français consomment moins d’alcool et moins de sel, mais davantage de fruits (sauf chez les jeunes adultes).

Autre bon point les Français  ont stabilisé leurs apports énergétiques. Puis il y a ce qui reste à améliorer.  Pas assez d’activité physique et une alimention trop pauvre en glucides et en fibres.

Et si nous rentrions un peu dans le détail….. Tout d’abord il faut savoir que cette étude a été réalisée entre fin 2005 et avril 2007 et qu’elle regroupe les données de consommations alimentaires sur 7 jours de plus de 4000 participants, adultes et enfants, habitant en France métropolitaine.

L’étude montre des signes très encourageants et de nombreux points à améliorer. Parmi les signes très encourageants on note

* une augmentation de la consommation de fruits chez les adultes et les adolescents ;
* une diminution de la consommation des boissons alcoolisées chez les adultes ;
* une diminution de la consommation de sel, insuffisante malgré tout ;
* une stabilisation des apports énergétiques chez les adultes et une diminution sensible chez les enfants de moins de 14 ans.

Du côté des mauvais points :

* l’alimentation des Français reste encore trop pauvre en glucides et en fibres ;
* une tendance à la déstructuration du rythme alimentaire est observée chez les plus jeunes (15-35 ans) et s’est accentuée depuis 1999 ;
* les jeunes adultes consomment insuffisamment de fruits et légumes;
* le niveau d’activité physique des français reste globalement insuffisant, notamment chez les jeunes filles (15-17 ans).

Bref il faut encore fait un petit effort ! Les Français doivent bouger plus, surtout les jeunes filles ! Moins de la moitié de la population adulte atteint un niveau d’activité physique « entraînant des bénéfices pour la santé » ce n’est pas bien sûr assez et c’est encore plus marquant chez les jeunes filles âgées de 15 à 17 ans. Seule 1 fille sur 4 atteint un niveau d’activité physique entraînant des bénéfices pour la santé.

A noter que la proportion d’adultes atteignant un niveau d’activité physique bénéfique à la santé est plus faible au Nord de la France, et les prévalences d’obésité y sont plus élevées : 14,4% au Nord contre 10,4% au Sud.

En 2006/2007 les Français ont consommé en moyenne chaque jour un peu plus de 2,7 kg d’aliments et de boissons avec des habitudes alimentaires différentes selon l’âge, le sexe mais aussi la région géographique dans laquelle on se trouve. Ces différences sont parfois marquées selon les régions.

Enfin on terminera par le rythme traditionnel français en ce qui concerne les repas.  En 2007, le rythme traditionnel français était trois repas principaux auquel peut s’ajouter le goûter qui a toujours la côte ! A noter que les jeunes adultes et les adolescents ne prennent pas systématiquement de petit-déjeuner alors qu’il s’agit d’un des repas les plus importants de la journée.

Plus d’infos sur le site internet de l’Afssa (Agence Française de sécurité sanitaire des aliments) Source Dossier de presse

Laisser un commentaire